Traitement et revalorisation des déchets

Traitement des déchets produits sur les chantiers.

Après chaque intervention, lʼensemble de nos sites sont nettoyés par les équipes.

  • Ramassage et tri des papiers, plastique, bois…
  • Soufflage de la zone de travail.
  • Evacuation des déchets verts.

Les déchets sont ensuite triés et évacués dans les filières de traitement.
Cette procédure sʼapplique également dans la gestion et le traitement des "dépôts sauvages".

Traitements des déchets verts

Les résidus de tonte

Nous recherchons une valorisation maximale des déchets verts produits sur nos chantiers.
Avant chaque tonte, un nettoyage du site est effectué afin de collecter les déchets non valorisables (bouteilles, cannettes, papiers, ...). Ces déchets sont acheminés vers les centres de traitement agréés.

Les résidus de tonte qui ne comportent aucun autre élément (branches, feuilles, ...) sont orientés vers lʼunité de méthanisation de Bellaing.
Les déchets ne pouvant faire lʼobjet dʼune méthanisation sont valorisés en compostage.

100 % de nos déchets verts sont retraités et valorisés.

Les résidus de Tailles ou dʼAbattages

Tous nos déchets de tailles ou dʼabattages sont broyés sur le chantier puis recyclés.

  • Broyés et criblés pour être utilisés en paillage dans les massifs (Mulch) qui pourra être mis à disposition sur demande et suivant les quantités disponibles.
  • Les feuilles sont ramassées, transportées et évacuées sur une plate-forme de compostage. Il est important de noter que les feuilles mortes ramassées sur la voie publique sont dirigées vers un incinérateur à cause de la pollution dʼhydrocarbure.
  • Les résidus de taille, feuillage caducs seront autant que possible broyés et régalés en massifs dʼarbustes ou en plate-forme de compostage.

La Gestion des Espaces verts Différenciée

Ce type de gestion permet dʼoffrir aux citadins des espaces verts plus diversifiés et entretenus grâce à des fauchages adaptés à lʼutilisation du site, à sa localisation, à sa fonction.
Ces espaces verts gérés de façon plus écologique favorisent la biodiversité et répondent à la demande des populations mises au contact dʼune nature moins artificielle.

Le désherbage alternatif : zéro phyto

La démarche ʻʼZéro phytoʼʼ sʼinscrit dans la continuité de la politique environnementale que mène notre association depuis 2011.
Lʼentretien de certains espaces publics gérés par lʼAGEVAL, le sont dans le respect de la biodiversité en adoptant des pratiques de gestion raisonnée et en limitant les apports de produits phytosanitaires.
Néanmoins, lʼutilisation de ce type de produits peut parfois être nécessaire. Dans ce cas, leur utilisation est faite dans un cadre bien précis.

Nous proposons diverses préconisations pour limiter lʼutilisation des produits phytosanitaires :

  • Usage de paillage végétal étalé aux pieds des arbres et des végétaux qui étouffe ainsi les mauvaises herbes.
  • Pratique du désherbage à la binette.
  • Mise en place dʼun désherbage mécanique à lʼaide de brosses rotatives montées sur un porte-outil (bordure et caniveaux, dallages et pavés...).
  • Un désherbage mécanique à eau chaude : la chaleur de lʼeau détruit les végétaux.
  • Le désherbage mécanique avec une tête rotative sur batterie.
  • Le désherbage thermique : utilisation de chalumeaux.

Lʼobjectif est dʼassurer ainsi un véritable contrôle de la végétation spontanée (les herbes indésirables) sans chercher à lʼéradiquer de manière systématique et tout en conservant un rythme de passage identique au désherbage phytosanitaire à savoir 3 fois par an + 1 fois en fonction des conditions climatiques.